Bulletin de Santé du Végétal (BSV) du 23 septembre 2020

  • Le bulletin de préconisation InfOlive n°17 du 25 septembre 2020, rédigé par le Centre Technique de l’Olivier pour le compte de France Olive est en ligne.
    Au sommaire : Irrigation : La poursuite de l’irrigation ne se justifie que dans quelques secteurs moins pourvus en pluies, dans les Alpes-Maritimes, les Alpes de Haute-Provence, le Var, l’Aude, l’Hérault et les Pyrénées-Orientales.
    Mouche de l’olive : Risque élevé à très élevé. D’apres les BSV du 23 septembre, l’évolution des populations et l’activité des mouches sur les olives sont hétérogenes selon les secteurs. Le niveau de piégeage reste globalement important et les conditions climatiques sont toujours favorables à l’activité de ponte des mouches.
    Le choix de votre strategie de protection des olives va dependre de votre date de récolte : Si vous récoltez vos olives avant la fin du mois d’octobre vous pouvez accepter le risque de nouvelles piqures et vous pouvez ne pas renouveler votre protection phytosanitaire.
    Si vous récoltez apres debut novembre, vous devez continuer à protéger votre récolte.

    Les maladies du feuillage (Oeil de paon et cercosporiose) : Risque modéré : D’après les BSV du 23 septembre 2020, un inoculum de ces maladies est certainement présent dans les vergers fortement touchés sur la période 2019- 2020.) Les conditions météorologiques deviennent de plus en plus favorables au développement de ces maladies. Si ce n’est pas déjà fait et que votre date de récolte permet de respecter les DAR des produits utilisés, un traitement préventif à base de cuivre doit être positionné rapidement pour limiter les contaminations.
    Teigne de l’olivier : D’après les BSV du 23 septembre 2020, des chutes de fruits encore verts et non touchés par la mouche ni par la dalmaticose sont observés dans certains vergers. Il s’agit très probablement de chutes dues à la teigne de l’olivier. Il n’y a malheureusement aucun moyen de lutte en ce moment, c’est lors de la floraison qu’il faudra être vigilant pour la prochaine campagne.
    Maturité : 
    Les premières analyses annoncent un excellent millésime, mais aussi une forte hétérogénéité selon les disponibilités hydriques au cours de l’été. Les profils aromatiques des échantillons indiquent une année précoce, mais dans l’ensemble la structure est plutôt robuste, avec des amertumes parfois très élevées, et donc une meilleure résistance à la surmaturité. Par ailleurs les dégâts de mouche sont plutôt faibles. Il n’y a donc pas d’urgence générale, mais il est nécessaire d’examiner les parcelles au cas par cas. Cliquez ici pour télécharger le bulletin de préconisation pour les oléiculteurs ne possédant pas le certiphyto (produits phytosanitaires de la gamme jardin).
    Cliquez ici pour télécharger le bulletin de préconisation pour les oléiculteurs possédant le certiphyto (produits phytosanitaires de la gamme professionnels y compris en Agriculture Biologique).

    Vous pouvez à tout moment consulter l’ensemble des bulletins InfOlive parus en cliquant sur ce lien
  • Salon Civam Oleatech maintenu – Mercredi 30 septembre et jeudi 1er octobre – à Gordes : retrouvez pendant deux jours une trentaine d’exposants professionnels, des démonstrations de récolte et des conférences animées par des techniciens spécialisés. Cliquez ici pour plus d’informations sur le programme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *